Avant qu’on te teste, teste-toi

Avant qu’on te teste, teste-toi

Test, exam, partiel, devoir surveillé, interro, … pourquoi autant de mots pour la même torture ? Ce vocabulaire noir suffit en effet à faire frissonner d’horreur n’importe quel étudiant.

Pourtant, tout comme le caca (hein ?), son rôle est méprisé alors qu’il possède une grande valeur dans l’apprentissage (pas le caca) … Cet article a donc pour objectif de vous réconcilier avec les examens pour en faire un allié de votre réussite scolaire.

 

Pourquoi ?

Tout simplement parce que se tester via des QCM, auto-interros ou  par tout autre moyen est un des meilleurs moyens d’apprendre. Pour être plus précis, selon une étude américaine, c’est le meilleur moyen de renforcer dans notre mémoire les connaissances que l’on essaie de retenir.

 

today exam GIF

Et pourquoi ?

Parce que se tester a deux objectifs principaux :

  • Vérifier que l’on a bien assimilé ce que l’on devait apprendre : parfois, on a l’impression qu’avoir lu et relu notre cours nous a suffi à incorporer son contenu. Il nous arrive même d’être persuadé de maîtriser le cours de cette manière (illusion de compétence ou IDC, n’oubliez pas ces lettres). Se tester a donc pour but de voir si on maîtrise en effet son cours ;

 

  • A l’inverse, les questions que l’on a loupées nous permettent de voir où se trouvent nos faiblesses et ce sur quoi nous devons travailler un peu plus. En gros, les tests nous aident à être plus productifs dans nos révisions et de ne pas perdre notre temps (on veut déjà pas en consacrer des masses quand on révise)

 

Diversifier les tests

Maintenant qu’on a compris que c’est bien de s’auto-examiner avant les examens de l’école, comment peut-on mettre en pratique l’auto-testing dans nos révisions ? Pour ça, vous avez l’embarras du choix :

  • La méthode paresseux : refaire les tests ou exercices qui ont déjà été vus et effectués en classe. C’est une méthode de flemmard mais ça fonctionne ;

 

  • Faire des exercices et vérifier vos réponses avec les corrigés ;

 

  • Faire des Flash-Cards : au recto inscrire la question ou l’élément demandé et au verso la réponse. C’est une méthode qui fonctionne extrêmement bien et qui peut être utilisée dans toutes les matières ;

 

  • Lors de vos prises de notes dans vos cours, réserver une partie de la page (le bas par exemple) et noter quelques questions relatives à ce qui a été vu. Lors de vos révisions, essayez de répondre à toutes ces questions pour vérifier ce que vous savez du cours et si vous le connaissez, et ce sur quoi vous devez vous concentrer.

 

Le bonus ?

C’est que se tester c’est se préparer à l’examen que l’on va passer, et ça aide donc à diminuer ce stress pré-examen que l’on connaît tous. Parce qu’au final, à quoi sert un examen, d’où qu’il vienne ? A obtenir une bonne note seulement ?

Quand on sait qu’on a fait des efforts pour assimiler son cours et qu’on l’a compris, on rentre dans la salle d’examen un (tout petit) peu plus serein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *