Category Archives for "Développement"

Déc 09

Comment ça se passe dans notre cerveau quand on apprend

By admin8544 | Développement , Productivité

J’ai créé ce blog pour t’aider dans tes études, pour te donner plein de conseils et de trucs pour cartonner ton année sans passer sa vie dans tes cahiers. En gros, dans ce blog, on apprend à apprendre.

Ça paraît bizarre comme thématique, pourtant y’a pas plus logique : C’est comme si on te donnait les commandes d’un avion alors que tu es jamais allé dans un cockpit et que personne t’a jamais dit comment ça fonctionnait. Tout le monde n’est pas Tintin…

Animation GIF

TOUT CA POUR DIRE …

J’ai envie de t’expliquer un peu comment ça se passe à l’intérieur de ton cerveau quand tu apprends. C’est une explication très simplifiée mais ça aura le mérite d’éclairer un peu ta lanterne sur les bienfaits des techniques d’apprentissage.

Alors, ça vient quand l’explication ???

J’y viens ! Quand tu apprends quelque chose de nouveau, un schéma neuronal se crée dans ton cerveau. C’est comme une trace de peinture qui se crée entre toute une série de neurones. Ce schéma est propre à la thématique que tu viens d’apprendre.

Au fur et à mesure, plus tu apprends sur cette thématique, plus le schéma neuronal va se renforcer.

Le truc, c’est que toutes les nuits, comme tu le sais, le cerveau fait le tri dans toutes les infos que tu as emmagasinées durant la journée. Et c’est le cas, littéralement, toutes les nuits.

Donc, si tu continues d’apprendre de manière régulière ta thématique, ton schéma neuronal sera renforcé, et il ne risque pas de « s’effacer » et de passer à la machine à ménage de ton cerveau. A l’inverse, si tu apprends le chinois pendant une semaine et que tu laisses tomber pendant 3 ans, il est tout à fait logique que le schéma neuronal que cet apprentissage avait créé soit « supprimé ».

C’est comme un passage piéton : avec le temps, la peinture s’enlève, et on vient y remettre de façon régulière un coup de peinture blanche. Ton apprentissage régulier a le même effet sur le schéma neuronal.

the beatles GIF

Bon, c’est très grossier d’un point de vue scientifique, mais c’est ce qu’il se passe. Maintenant tu comprends pourquoi on a besoin d’apprendre de façon régulière pour mieux mémoriser un sujet, pourquoi on oublie un cours qu’on n’a pas lu depuis 4 mois, pourquoi il faut du temps et un peu de rigueur pour maîtriser un sujet.

Mais tout ça ne veut pas forcément dire qu’il faut travailler plus : non il est juste important de travailler mieux !

Sep 15

La loi de Pareto ou comment 80% des notes que vous prenez sont inutiles

By admin8544 | Développement , Mémorisation , Productivité , Révisions , Technique

fire destroy GIF

Bon, avant de brûler tous vos cahiers de cours, on va d’abord présenter la loi de Pareto.

 

C’est quoi ce principe de ….

… de Pareto oui. C’est un principe mis au point par un économiste italien, Vilfredo Pareto, à la fin du XIXème siècle. Pour faire (très, très) simple, le principe est que 80% des effets sont le produit de 20% des causes. Ramené au monde d’aujourd’hui, il se traduit de plusieurs manières : dans les magasins, 20% des clients amènent 80% du chiffre d’affaires. 80% du temps, on porte 20% de notre garde-robe, 80% des résultats proviennent de 20% de notre temps de travail, etc…

Et forcément, dans le domaine des études, ce principe s’applique tout aussi bien…

Et c’est là que le coup de grâce tombe : 20% des notes que l’on prend correspond à 80% du contenu essentiel du cours. Autrement dit, 80% des notes que l’on prend sont quasiment inutiles.

 

Mais pourquoi ce constat si alarmant ?

C’est simple, lorsque l’on prend des notes, et c’est particulièrement le cas quand on étudie à l’université, on a tendance à recopier ce que le prof explique. On note en général aussi pendant que le prof parle : on ne fait donc pas le tri des informations utiles à noter.

cry crying GIF by truTV’s Adam Ruins Everything

 

Pas de panique, on peut y remédier. Comment ? 2 solutions sont possibles :

  • Dans mon article sur la prise de notes (==> http://stud-ease.fr/3-conseils-pour-une-prise-de-notes-au-top/), je vous donnais quelques astuces pour éviter justement la prise de notes inutiles et de noter ce qui est essentiel à la compréhension du cours. Non seulement ça va réduire de moitié l’épaisseur de vos cahiers de cours, mais cet exercice nécessitant d’être à l’écoute, vous aurez assimilé le cours bien plus profondément que ce que vous pensez.
  • La deuxième solution est de faire des Mind-Map® ou cartes mentales. C’est une solution très efficace parce que ça permet de résumer un cours, un chapitre, une leçon entière sur une seule page, ce qui réduit considérablement le temps passé dans les révisions. Je vous explique dans les prochains articles comment ça fonctionne et comment on s’y prend, donc stay tuned ! 🙂
Sep 12

5 livres qui vont te faire oublier le cinéma un petit temps

By admin8544 | Développement

Si tu penses que le cinéma est un monde d’originalité et de nouveauté en termes d’histoires, cet article va briser tes illusions.

En général, on est réticents à ce que les profs nous proposent de lire en cours de français ou de littérature pour les raison suivantes :

  • On ne comprend pas trop l’objectif de cette lecture,
  • On la trouve parfois hors du temps, dépassée,
  • On la trouve ennuyeuse,
  • Ou alors c’est le fait qu’on soit obligé de le lire qui nous embête…
  • Pour d’autres raisons à partager, la section commentaires de l’article est à ta disposition

Pourtant, on peut trouver dans la littérature matière à nous épater bien plus qu’un film.

Alors pour casser ce mythe, et trouver plaisir à lire des romans qui t’aideront sûrement dans tes examens, je te propose 5 classiques pourtant intemporels qui te (re)donneront plaisir à lire :

 

  • La vengeance est un plat qui se mange TRÈS froid

C’est en gros le résumé de cette histoire de FOU qu’a écrit Alexandre Dumas. Le Comte de Monte Cristo, c’est la classe en personne. C’est aussi le chemin que prend un homme pour remédier à une injustice et aussi se trouver. Bref, à côté, les films de vengeance, c’est flingué.

 

  • Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis

C’est l’histoire d’une jeune femme et d’un homme qui se détestent et après… tu verras. Tout ça pour dire que côté relations humaines et embrouilles, on n’a rien inventé. Mais c’est prenant et on aimerait bien vivre la même histoire.

 

  • Les opportunistes qui font tout pour grimper l’échelle sociale

Ils ont existé de tous temps. La preuve en est. Je vous laisse le plaisir de détester ce personnage, et découvrir, sous la plume de Maupassant, la réalité sociale de la vie parisienne au XIXème siècle.

 

  • Avant le Joker de Batman, il y avait lui.

Et oui, c’est bien de l’oeuvre L’Homme qui Rit de Victor Hugo que le personnage du Joker a été inspiré. Donc si t’aimes Batman, dont le réalisateur s’est inspiré de Victor Hugo pour le Joker, tu aimes Victor Hugo. C’est ma nouvelle équation de maths.

 

  • Préfères-tu puer ou ne pas avoir d’odeur ?

Si tu penses que tu as la réponse à cette question, ce livre va te démontrer que tu as peut-être faux… C’est l’histoire d’un mec super laid qui a pas d’odeur mais qui a un nez plus sensible qu’un cochon truffier. Après cette lecture, tu iras peut-être à Sephora avec un autre état d’esprit ….

 

Si tu as d’autres lectures marquantes à partager, n’hésite pas à les mentionner en commentaire, et surtout diffuse autour de toi 🙂

Sep 01

MA technique pour me mettre la pêche au sport

By admin8544 | Développement , Productivité

Le sport c’est bon pour la santé… et pour les études.

De nombreuses études prouvent que l’activité physique joue un rôle majeur dans l’apprentissage. Donc on va essayer de redorer l’image des cours d’EPS ou des options de sport à la fac.

Je dois dire que je suis quelqu’un qui a un fort esprit de compétition, et c’est la raison pour laquelle j’arrive jamais à tenir mes abonnements dans les salles de sport… J’ai besoin de challenge. Et ce challenge il existe dans les cours de sport à l’école vu qu’il y a d’autres élèves contre (et avec) qui jouer. Il faut en profiter un max.

De mon côté, quand je sens que je suis pas la personne la plus motivée du monde pour me remettre au sport avant la rentrée, je me motive d’une manière unique : JE REGARDE DES ANIME.

 

Si tu es déjà fan de manga, j’ai pas besoin de prêcher un convaincu. Si tu n’aimes pas…. tu vas apprendre à aimer, t’en fais pas.

Les mangas de sport sont vraiment super, parce qu’au-delà de l’intrigue qui est somme toute la même à chaque fois (un élève qui a un talent de malade dans un sport et qui le découvre au fur et à mesure), c’est tout ce qui se passe autour qui est génial : le suspens de la compétition, l’esprit combattif et le focus sur le fair-play, les leçons qu’on tire des défaites cuisantes…

Alors, pour le fun, et parce qu’on apprend pas que dans les livres, je te mets mon top 6 des anime de sport qui marquent les esprits :

  • Slam Dunk (Takehiko Inoue) – Basketball : c’est vieux, mais ça a tellement marqué le Japon que ça a refait du basket un sport d’intérêt pour les élèves japonais. En gros, ce manga a mieux fonctionné que les politiques du gouvernement pour relancer la pratique du sport. C’est l’histoire d’un délinquant qui entre dans l’équipe de basket de son lycée pour conquérir le coeur de la fille qu’il aime, qui est fan de basket.

  • Captain Tsubasa (Yoichi Takahashi) – Football : Je vais pas présenter ce manga que tout le monde connaît déjà sous le titre d’Olive et Tom. Mais j’en parle tout de même car une version restaurée de l’anime est diffusée depuis peu. Si tu veux voir qu’il est possible qu’un terrain de foot mesure 15 km, c’est par là.

  • Hajime no Ippo (George Morikawa) – Boxe : Si tu veux voir le travail acharné d’un jeune qui a pas trop confiance en lui et qui devient un crack de la boxe, alors tu vas kiffer. Surtout, ce manga prouve que la boxe, c’est pas que de la bagarre, c’est bien plus que ça.

  • Haikyu! (Haruichi Furudate) – Volleyball : C’est un peu le Jeanne et Serge version mec sans l’histoire d’amour qui, avouons-le, ne servait vraiment à rien, et avec du vrai sport. L’anime est une vraie réussite. Comme quoi, même quand t’es petit, tu peux cartonner au volley.

  • Kuroko no Basket (Tadatoshi Fujumaki) – Basketball : c’est le digne descendant de Slam Dunk. Les références à son prédécesseur sont trop nombreuses pour les compter. Mais l’auteur a quand même réussi à en faire un manga unique et connecté dans l’ère actuelle.

  • Prince of Tennis (Takeshi Konomi) – Tennis : je vais être honnête : je n’ai pas trop accroché ce manga, mais comme j’adore le tennis, je le mets pour les fans comme moi qui pourraient y trouver leur compte

Avec ça, vous allez faire des bonds en cours de sport, je vous le garantis.

Faites-moi un retour sur celui que vous avez aimé !

Août 26

Le miracle du dodo

By admin8544 | Développement , Mémorisation , Productivité , Révisions

Qui n’aime pas dormir ?

On oublie tout, on se repose de nos dures journées, on détend nos muscles… mais on fait aussi du bien à notre cerveau.

 

Une bonne nuit de sommeil est vraiment bénéfique pour l’apprentissage pour de nombreuses raisons, mais on va se contenter des suivantes pour le moment :

  • Quand tu dors, le cerveau relie ensemble toutes les données, infos, concepts que tu as étudiés. Grâce à ça, tu peux lier des concepts ou des infos que tu n’aurais peut-être pas mis en commun. Ton cerveau prend du recul pour toi sur ce que tu lui as donné comme infos.

 

  • Le sommeil permet aussi à ton cerveau de trier toutes les infos que tu as vues dans la journée. Pas seulement ce que tu as vu de manière consciente, mais aussi les milliards d’information que ton cerveau reçoit chaque jour  (en gros, tout ce que tes yeux captent). S’il ne faisait pas ce travail, tu serais littéralement noyé d’informations inutiles chaque jour (la crotte sur laquelle tu as failli marcher, tous les gens assis dans la rame de métro, les plaques des voitures que tu regardes à moitié endormi(e)…).

 

  • Enfin, lorsque l’on dort, notre cerveau renforce les schémas neuronaux qu’on a créés quand on apprenait notre cours. Quand tu apprends, tes neurones créent une forme de nouveau schéma unique, et c’est comme si ton sommeil repassait un coup de feutre noir dessus pour bien l’implanter dans ton cerveau.

 

Il y a encore énormément de choses à savoir sur le sommeil et le cerveau, des recherches sont toujours en cours donc on en découvrira toujours plus. Mais pour le moment, ces infos sont tout de même suffisantes pour te convaincre d’aller faire un bon somme.

Profitez de vos nuits sans culpabiliser 🙂

Août 04

Les 4 freins qui nous empêchent de cartonner nos études

By admin8544 | Développement , Productivité

Chaque année, c’est la même chose : on est motivé de dingue à la rentrée, et ça s’estompe au fil de l’année, pour finir piqué par une flemmite des plus violentes.   Chaque année, on se dit qu’on va plus écouter, qu’on va être plus concentré, qu’on va être plus motivé… mais on n’arrive pas à débloquer ces freins qui nous empêchent de révéler le meilleur de notre personne :  

  • Le manque de confiance en soi :  C’est dur de se dire qu’on en est capable, qu’on peut le faire, qu’on a les ressources et l’intelligence nécessaires de réussir, comme le premier de la classe à côté qui semble nous narguer du haut de ses 20 constants aux exams… Mais tu as le même cerveau que lui, pourquoi ça ne pourrait pas marcher pour toi ?

im smart enough stuart smalley GIF by Saturday Night Live

  • Le manque de motivation : Comment être motivé quand on ne croit pas en ses capacités ? C’est dommage qu’on n’ait pas un pied rotatif pour se mettre un coup de pied de fesses à ce moment-là. Plus sérieusement, la motivation, c’est aussi un processus chimique dans notre cerveau : la dopamine, un neurotransmetteur, est la substance qui régule la motivation et la concentration dans notre cerveau. Se motiver, c’est aussi aider la sécrétion de ce neurotransmetteur qui va « booster » notre cerveau.

encourage come on GIF by HULU

  • Le manque de concentration : Qui n’a jamais, pendant ses révisions, bloqué sur une mouche au plafond, qui n’a jamais eu son attention détournée par la sonnerie du téléphone ou la télévision ou même l’appel de la nourriture… Se concentrer sur une tâche est tout un art. Un des meilleurs outils de concentration est d’ailleurs la technique du Pomodoro que vous pouvez retrouver ici : Productivité et anti-procrastination : la technique du Pomodoro.

power concentration GIF

  • L’absence d’une véritable méthode de travail : Comment apprendre à apprendre ? Cette question devait être une matière à elle seule à l’école. Mais pas de panique : ce blog est là pour ça.

mad work GIF   C’est tout l’objectif de ce site : si tu sais ce qui coince au niveau de tes études, on va travailler dessus pour que tu décolles comme Thomas Pesquet vers l’espace.

Juil 30

Les 5 trucs de dingue sur notre cerveau

By admin8544 | Développement

S’il y a bien aujourd’hui une chose qui n’a pas encore délivré tous ses secrets aux scientifiques, c’est notre cerveau. En effet, les recherches en neurosciences continuent chaque année de nous apporter leur lot de découvertes. Il y a donc énormément de choses à savoir sur le cerveau humain, mais j’ai décidé dans cet article de vous en faire découvrir 5, ce qui vous permettra de saisir le potentiel que recèle cet organe incroyable.

 

  1. Le cerveau possède 1000 milliards de neurones, soit autant d’étoiles que dans notre Galaxie ! Ce chiffre est absolument fantastique, et il y a encore mieux : si l’on devait compter le nombre de connexions entre chaque neurone, en comptant une connexion par seconde, il faudrait 3 millions d’années pour en arriver à bout

 

  1. Vous avez sûrement déjà entendu parler des deux hémisphères de notre cerveau : pour faire (très) simple, l’hémisphère droit est le centre de la créativité et du sens artistique, et le cerveau gauche celui de la logique et de l’analyse. On dit souvent que l’on a un hémisphère plus « dominant » que l’autre, mais ce n’est pas le cas : les deux hémisphères travaillent ENSEMBLE pour votre réussite.

 

  1. Le cerveau génère 25 Watts d’électricité quand on est éveillé, de quoi faire fonctionner une ampoule ! Vous penserez à la fameuse ampoule qui s’allume dans les dessins animés quand le personnage trouve une super idée, sauf que pour l’être humain, elle est tout le temps allumée.

  1. Un homme de 20 ans possède environ 176 000 km d’axones myélinisés (fibres nerveuses, la « queue » du neurone, entourés de myéline, une sorte « d’isolant ») dans son cerveau, soit 4,5 fois le tour de la Terre !

 

  1. La sérotonine est un neurotransmetteur (une substance qui permet de transmettre l’influx nerveux entre les neurones), qui joue un rôle important dans la régulation de l’émotion, l’humeur, l’agressivité, etc. Mais il faut savoir que 90% de la sérotonine du corps est produite par notre système digestif… Pas étonnant qu’on appelle notre système digestif le « deuxième cerveau ». Raison de plus pour prendre son alimentation très au sérieux… Un thème que nous développerons également.

 

Ces quelques informations pourront vous permettre de saisir l’ampleur des capacités de notre cerveau et les possibilités quasi-infinies qui s’offrent à nous. Quand par moment vous vous trouverez idiot, rappelez-vous que des kilomètres de connexions neuronales vous séparent de cette idée…

 

Source pour les faits sur le cerveau : Site www.knowingneurons.com, article : 52 Brain Facts
Juil 29

Focus sur… le cône d’Edgar Dale

By admin8544 | Développement , Productivité

Si vous vous intéressez un peu à la thématique de l’apprentissage et de la mémorisation, vous avez forcément déjà vu cette pyramide au moins une fois. Petit rappel tout de même sur son auteur et ce qu’il a voulu exprimer à travers cette pyramide.

Edgar Dale est un professeur américain et chercheur en éducation. Il est surtout connu pour avoir rédigé des livres sur l’instruction audiovisuelle, mais ce que l’on a surtout retenu de lui, c’est ce cône. En France, on le trouve sous le nom de Cône d’apprentissage, alors que le nom de ce cône est the Cone of Experience.

Que signifie ce cône ?

Ce qu’Edgar Dale a voulu exprimer à travers ce cône, c’est le degré d’impact sur le cerveau (et donc de mémorisation) d’une information en fonction de son canal de transmission. Autrement dit, si on reprend le schéma ci-dessous, on mémorise peu une information si on la lit, tandis qu’on mémorise beaucoup plus en regardant une conférence ou un cours. Tandis que le schéma dans lequel on est le plus à même de mémoriser et retenir une information, c’est en l’expérimentant ou en l’expliquant soi-même.

Edgar Dale explicite donc quelque chose de précis dans ce schéma : plus on utilise de canaux sensoriels de façon simultanée, plus on est à même de retenir et mémoriser. On voit ainsi que la lecture (le fait de n’utiliser que ses yeux), ne nous permet pas de retenir et mémoriser autant que le fait de regarder un documentaire où on VOIT et on ENTEND en même temps. Le plus efficace étant bien entendu d’élaborer soi-même une explication de l’information que l’on tente de retenir, ce qui nous permet d’utiliser tous nos sens, mais aussi notre créativité et notre réflexion. L’information est ainsi mieux ancrée en nous, puisqu’elle a mobilisé une grande partie de notre corps.

 

D’ailleurs, on pourrait même rajouter une flèche sur ce schéma : plus on descend vers le bas du cône, plus l’action est CONCRÈTE, et plus nous sommes ACTIFS dans le processus d’apprentissage.

Ainsi, Edgar Dale conseillait aux instructeurs et enseignants de mettre en place des activités inspirés d’expériences réelles, afin que le processus d’apprentissage s’ancre plus facilement et plus durablement en chacun des élèves.

A quoi servent ces informations dans le cadre des études ?

Finalement, même si le cône ne traitait pas de l’apprentissage en question, mais de la qualité de la mémorisation (les pourcentages que vous voyez à gauche du schéma n’existent pas sur le schéma d’Edgar Dale), le chercheur a tout de même mis l’accent sur quelque chose d’important : il est essentiel de mobiliser tous ses canaux sensoriels afin de mieux retenir une information.

Dans le cas des études ou d’une leçon à apprendre pour un examen, c’est un fait qu’il faut retenir : non seulement il est important d’écouter le cours (eh oui, ça aide !), de le lire, éventuellement de lire des documents annexes ou regarder des documentaires ou vidéos en lien avec le sujet, mais si vous voulez connaître votre sujet avec encore plus de facilité, vous devez être en mesure de le présenter à une personne ou un groupe de personnes face à vous ! Entraînez-vous avec vos parents, vos frères et soeurs, vos cousins, vos nounours… Si vous savez restituer avec vos propres mots le sujet dont il est question, c’est que non seulement vous l’avez compris, mais aussi que vous l’avez retenu.

Alors, on tente l’expérience, et on se lance ? 🙂

Sammy